J'ai testé pour vous...

Rédigé par Nathalie LEGRAND - - Aucun commentaire

Toujours à la recherche de nouveaux vecteur de communication, j'ai découvert un phénomène peut-être pas forcément récent mais pour moi tout nouveau. De là à le qualifier de mode, je ne m'y risquerai pas car je ne saurais dire s'il perdurera.

J'ai donc testé les mamans blogueuses testeuses. Ce sont des personnes majoritairement féminines qui testent des produits du quotidien qu'ils soient de créateurs et/ou de grande marque. Elles évaluent le produit et affichent leurs commentaires, leurs photos et autres remarques sur leurs blogs. Certaines organisent aussi des concours et divers événements. L'inconvénient majeur en tant que "petit" créateur est qu'il faut leur fournir gratuitement un produit... Ce dernier point me dérange réellement mais je me suis dit pourquoi pas tester les testeuses.

J'ai tout d'abord fait un travail de tri en étudiant de plus près les blogs en prenant en compte la présentation des sites, la qualité des retranscriptions suite aux tests des produits, les dates, le suivi de leur travail et enfin le nombre d'abonnés dont elles bénéficient. Trois blogs ont retenu mon attention et j'ai pris contact par mail. Je passerai sur deux personnes charmantes qui m'ont répondu rapidement et précisément et m’attarderai plus sur la dernière.

En effet, la troisième personne m'a répondu positivement pour une collaboration en ajoutant qu'elle adorait les petits créateurs. Je lui ai demandé quelles pourraient être ses propositions dans le cadre d'un partenariat à savoir que je souhaitais surtout mettre en avant mes bodies pour bébé. Elle m'a alors proposé de lui fournir plusieurs vêtements dans le cadre d'un partenariat avec une association de bébés prématurés et qu'en échange mon nom serait cité dans je cite "un bel et grand article, et que je serais mise en avant à la mesure de ma gentillesse". Je lui ai répondu quelques heures après que je n'avais tout d'abord pas de bodies pour prématurés, et qu'en tant que créatrice essayant de vivre d e mon travail, je ne pouvais pas offrir plusieurs vêtements. Elle m'a répondu : "Je comprends bien !".

La proposition de cette personne m'a vraiment agacée. Elle ne peut pas dans le même temps "adorer les créateurs" et leur demander de donner leur travail car il s'agit bien de cela. Ce n'est pas les respecter que d'agir de la sorte. Ne pas vouloir acheter une création c'est ne pas reconnaître le travail. Quel paradoxe d'affirmer aimer les créateurs et de ne pas vouloir acheter leur travail les laissant ainsi dans une précarité certaine.

De plus, le terme "à la mesure de ma gentillesse" me laisse l'impression amère et injuste de "plus je donne et mieux je serai placée".

Je ne dis pas que je n'aurais pas fait accepté une transaction dont chacune aurait pu tirer un bénéfice mais là ce n'était franchement pas le cas.

Après cet épisode, j'ai préfère consacrer le prix d'une création « offerte » à une campagne publicitaire autre.

Ce billet d'humeur ne relève, en aucun cas d'une généralité mais simplement d'une de mes nombreuses aventures ou mésaventures en tant que créatrice. Je conseille juste la prudence quand à ce mode de communication et laisse chacun ou chacune libre de se faire son opinion.

Partage en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Classé dans : Création - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot jmmh ? :