EGO

Rédigé par Nathalie LEGRAND - - Aucun commentaire

A travers mes différentes participations dans des salons du livre, j'ai découvert (ton ironique), grâce à certains auteurs comment se matérialisait l'ego. Les « porteurs d'ego » (je les nommerais de la sorte) ne se remarquent pas forcément au premier coup d’œil. Un temps d'observation et d'échange reste nécessaire pour les déceler. Même si pour certains une manière de s'habiller ou d'occuper l'espace, avec de nombreuses allées et venues, peuvent les distinguer des autres, ils savent se fondre en général dans la masse.

Quand vous les abordez, ils parlent beaucoup de leur travail, d'eux-mêmes et n'hésitent pas à vous couper la parole de manière tranchante surtout si vous n'allez pas dans le même sens qu'eux. Seules leurs expériences et leurs vécus sont valables. Les vôtres ne sont et ne seront jamais à la hauteur de leurs qualifications, de leurs diplômes ou bien encore de leurs rencontres. Ils ne vous le disent pas directement mais savent placer les mots et les intonations pour que rien de leurs intentions ne vous échappent. Ils ne s'intéressent pas à vous, à vos œuvres ou à votre démarche. Ils s'en moquent et ne vous estimerons qu'à la hauteur du nombre de livres que vous pourrez leur acheter. Ils pratiquent aussi, pour leur flatteuse ascension, la dévalorisation de votre travail ou mettent en doute, à demi-mots, votre capacité à tenir le cap pour vos futurs projets.

En règle générale, ils affichent une ouverture d'apparence mais pratiquent couramment le snobisme même sans s'en rendre compte et ce n'est pas le dernier sport à la mode ou une nouvelle façon de s'alimenter. Les regards fuyants sont aussi une option dont ils peuvent user quand vous les fixez lorsqu'ils passent plusieurs fois devant votre table. La liste est non exhaustive.

Alors bien sûr, je ne peux qu'émettre des hypothèses : Pas le temps, pas le jour, des blessures narcissiques mal cicatrisées, pensées erronées sur le fait que l'écriture ne doit accessible qu'à une élite dont, bien évidemment, ils font partie. Oui tout cela est de l'ordre du possible.

A travers ces quelques lignes, je ne fais bien évidemment pas de généralité car j'ai aussi croisé, discuté et partagé de bons moments avec d'autres auteurs.

L’élément essentiel que je retiens reste qu'il ne faut pas se laisser influencer et affaiblir par de tels propos et qu'il est donc mieux d'éviter ces gens que je qualifie de « coupeurs d 'ailes », celles de l'espoir et de l'engouement. J'ai déjà croisé de nombreuses personnes avec de tels comportements toxiques et je sais combien il est difficile parfois de se défaire de leurs critiques.

Alors messieurs et mesdames les auteur(e)s concernés, relisez donc votre copie, saupoudrez la de quelques points d'interrogations, agrémentez la, de temps à autre, de points d'exclamation pour la surprise et l'admiration et surtout, mais surtout, ne fermez jamais les parenthèses de votre esprit.

Partage en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot wgiywi ? :