La soupe est servie

Rédigé par Nathalie Legrand - - Aucun commentaire

Les quelques chuchotements se raréfièrent pour finir étouffés dans le bruissement des étoffes grossières qui jaillirent de nulle part. Frôlant le ciment grisâtre, les ombres encapuchonnées déposèrent dans une volonté impatiente masquée à grand peine, d’imposantes marmites fumantes au milieu des tablées. Une fois débarrassées de leurs poids lourds, les formes oblongues quittèrent l’endroit, entrainant dans leur sillage un courant d’air aussi furtif que glacial qui ébranla sans difficulté les lustres lourds à la lumière empoussiérée. Nul convive n’osa se hasarder à une quelconque gesticulation, pas plus qu’à la moindre pensée. Des toussotements maladroitement étouffés dans des mouvements de mains désordonnés transpercèrent peu à peu le silence. Bien vite, des hoquets de plus en plus vifs, alimentés par les fumées âcres des larges orifices sombres, prirent le relais. Contraint de battre en retraite, le silence ne trouva plus aucun recoin pour s’enfouir. Encouragés par un vacarme de plus en plus conséquent, certains se retirèrent brusquement du bord de la table dans un tapage désordonné de pieds de chaise. D’autres immobiles, la majorité, semblaient ne pas pouvoir détacher leurs attentions du centre de la table. Dans une faible hésitation, les plus résignés de ces derniers poussèrent fébrilement leur assiettes tremblotantes vers les relents refroidis. Quelque furent les diverses et confuses réactions, tous savaient ou tout au moins devinaient, que ce bouillon aux taches grasses et aux légumes blanchâtres était une allégorie. Celle de la peur.

Lire la suite de La soupe est servie

Billet d’humeur post confinement

Rédigé par Nathalie Legrand - - Aucun commentaire

Il y a quelques jours de cela tandis mes oreilles entendaient sans réellement les écouter les dernières nouvelles sur la pandémie, actualités aux effluves rances, je tentais de ranger, entre le presque dernier ouvrage de Jean-Christophe Grangé et l’indémodable « La folle allure » de Christian Bobin, quelques exemplaires de mon dernier ouvrage. Il fallait bien l’admettre, ces informations égrenées sur le ton d’une oraison funèbre, malgré une volonté aussi acharnée qu’opiniâtre de ne pas vouloir les assimiler, arrivaient à pénétrer le moindre atome de mon être. Elles étaient comme ces musiques d’ascenseur capables de vous marteler la tête pendant de trop longues heures : aussi poisseuses qu’horripilantes. Mes yeux se sont alors posés sur le titre : La Quête de la Liberté intérieure. Dans le même temps, une question s’est érigée dans mon esprit telle une banderole de manifestation aux majuscules démesurées, presque grotesques. « Était-ce le moment ? ».

Lire la suite de Billet d’humeur post confinement

Billet d’humeur de confinement

Rédigé par Nathalie Legrand - - Aucun commentaire

J’espère que je vais pouvoir le terminer celui-ci.

Terminer quoi ? Ce billet d’humeur.

Pourquoi ? Parce que depuis le début du confinement ma volonté semble se livrer un bras de fer enragé avec mon esprit. Tour à tour et selon les circonstances, l’un terrasse l’autre, le second esquive le premier, les deux se piétinent, souvent allégrement, avec comme unique objectif un passage en force pour tenter d’atteindre la plus haute marche du podium de ma médiocre satisfaction, tout ceci dans un climat malsain où tout finit par totalement m’échapper.

Alors petit à petit, je tente (non sans mal) de discipliner ces deux entités et j’avance !

Lire la suite de Billet d’humeur de confinement

Effet loupe

Rédigé par Nathalie Legrand - - Aucun commentaire

À travers cette chronique, je souhaitais revenir sur le salon sur lequel j’ai consacré mon précédent billet d’humeur. Effectivement, je pense que ce genre de manifestation sur le bien-être à laquelle j’ai participé en juin dernier a la particularité d’apporter un effet loupe à spectre restreint sur l’état actuel de notre société. De nombreuses personnes majoritairement féminines sont à la recherche d’un bien-être. Il existe, en ce sens, plusieurs cas de figure. Certains briguent le bien-être pour apaiser un mal, une gêne plus ou moins persistante comme la peau sèche, l’eczéma. D’autres anticipent et sont ainsi en quête d’un mieux-être en vue d’un événement particulier tel qu’un examen à venir. Quelques-uns encore testent et achètent autant convaincus par la verve et les boniments aiguisés du démonstrateur que par les bienfaits de la lotion importée d’un autre continent (au diable la conscience écologique ). Ce que je souhaite surtout soulever à travers ma réflexion, c’est qu’une majorité de visiteurs arpentant les allées de ce salon était en demande de solutions quasi immédiates, infaillibles et consommables.

Lire la suite de Effet loupe

Deux femmes aux cheveux blancs

Rédigé par Nathalie Legrand - - Aucun commentaire

Il y a un souvenir que je souhaite partager avec vous : le vécu de deux femmes. J’ai croisé ces dernières à un salon de "Bien-être" auquel j’ai participé il y a quelques mois de cela. Pendant un temps qui m’a paru tout à la fois court et long, en toute confiance, l’une comme l’autre m’ont faite dépositaire de quelques bribes de leurs histoires où sévices psychologiques, maltraitances maternelles, violences conjugales, détestation parentale et répétitions de schémas transgénérationnels sont venus violemment s’échouer à mes oreilles. Au-delà de leur itinéraire de vie chaotique, c’est bien un autre point commun qui m’a donné envie de vous livrer leurs confidences : leur volonté farouche d’être libre et l’acharnement féroce dont elles ont fait preuve pour arriver à leur but.

Lire la suite de Deux femmes aux cheveux blancs