A et Ahhh !!! l'écriture...

Rédigé par Nathalie LEGRAND - - Aucun commentaire

J'ai pu, à travers ma participation au salon du Bien-être à Civray (86), discuter avec de nombreuses personnes intéressées par ma maison d'édition. Les demandes ont été multiples. Deux personnes souhaitaient connaitre mes objectifs de commercialisation. En effet, et je les comprends, la vente n'est pas la facette la plus aisée et agréable qui soit. Eux comme moi se trouvent devant les mêmes obstacles. Et je n'ai pas LA solution. Des remèdes à ce travers se trouvent certainement dans les grandes maisons d'édition qui ont, contrairement à moi, un service et un réseau de communication bien établi et huilé à la perfection. Malgré tout, d'autres auteur(e)s anonymes peuvent tout autant connaître la notoriété à travers un ouvrage qui sortirait du lot, au bon moment et entre les bonnes mains. J'ai pu côtoyer aussi quelques écrivains à la plume tout aussi spécifique que prolifique, qui ont conquis un public fidèle, à force de travail et de nombreuses participations à des événements.

Lors de cette manifestation, j'ai également discuté avec de nombreuses personnes, toutes des femmes par ailleurs qui souhaitaient écrire sur leur vie, leurs expériences, leurs pratiques professionnelles. Chacune d'entre elles, avait des projets élaborés et plus ou moins avancés. Communiquer autour de leurs intentions m'a aussi permis d'en faire réfléchir certaines sur leur projet. Je me suis alors demandée pourquoi autant d'engouement autour de l'écriture.

L'écriture a ce côté fascinant que tout un chacun a rêvé un jour ou l'autre de passer derrière le stylo, une envie de notoriété peut-être, de se faire du bien sans doute, un désir fou de côtoyer celles ou ceux qui nous ont fait rêver un jour certainement. Je tâtonne. Mais écrire, c'est aussi rêver de voir son nom en haut de page d'une couverture cartonnée, pour laisser une trace de son histoire, de sa personnalité et de soi. Un livre circule, se partage, marque une personne, change une vie, un instant et constitue rarement un phénomène de mode comme une couleur ou bien encore une expression. L'écriture reste intemporelle.

Pour ma part, poser les mots reste une absolue nécessité pour avancer et c'est lorsque que j'ai reçu mon premier livre en version papier que j'ai été la plus émue. Découvrir mes écrits couchés sur des pages blanches, tenir dans la réalité le résultat de longs mois de travail et imaginer mon œuvre trônant au milieu d'un étagère de bibliothèques si modestes soient-t-elles, reste un réel bonheur et un immense honneur. Ma joie ne serait pas totale si cette étape n'était pas accompagnée de la vente, et des partages autour de ce travail, expliquer ma démarche, dispenser ma façon de faire, partager mes écueils restent à mon sens indispensables. D'ailleurs, j'ai pu noter que quand on me félicitait pour mes livres, il y avait une note de respect que je ne retrouvais pas quand on me parlait de mes créations de l'époque d'Arbre à Couleur.

Le désir pour se lancer dans une aventure d'écriture est nécessaire, bien sûr, mais il ne suffit pas. Les principales qualités pour un écrivain sont une dose de patience importante, une régularité, un projet de base bien établi même s'il ne faut pas s'empêcher de pouvoir le modifier en cours de travail... Il n' y a pas de mode d'emploi à proprement parlé, pour écrire. Le plaisir doit en rester la principale nécessité et le moteur.

Voilà ces quelques mots pour vous faire partager mes premiers pas et les premières paroles entendues en tant qu'éditrice. Alors n'hésitez plus à prendre vos plumes, votre brouillon, votre joie et à bientôt.

Partage en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot mgcu ? :