Lettre à une Mairie !

Rédigé par Nathalie LEGRAND - - Aucun commentaire

Une fois n'est pas coutume. J'ai choisi de publier un billet d'humeur retranscrivant les échanges entre une créatrice Anne ( Be Craft) et une mairie organisant un marché de Noël accueillant des particuliers. Anne a fait le choix de ne pas y participer et s'en explique. Bonne lecture et merci à Anne. Tout est dit.

Je ne participerais donc pas.

 

Consciente que vous n'êtes sûrement pas du métier et que vous ne connaissez pas forcément les tenants et aboutissants, je me permets de vous donner les raisons de ma non-participation ainsi que celles qui font qu'une mairie telle que la vôtre ne devrait pas autoriser la participation de particuliers.

 

Les raisons qui font que je ne participe à aucun événement où la vente est autorisée pour les particuliers par les organisateurs :

 

- Un chiffre d'affaires bas, très bas, voir inexistant. En effet, travaillant déjà dans un domaine hyper-concurrentiel, avoir la concurrence de particuliers qui ne sont pas soumis aux mêmes dépenses de bases que moi (assurance, RSI, TVA, ...) génère une concurrence déloyale au niveau des tarifs. Malheureusement, une partie de la clientèle ne voit pas forcément la différence de qualité (puisqu'une partie de celle-ci ne se voit qu'à l'usage, sur la durée) et préfère payer moins cher. Il m'est même arrivé de rencontrer des particuliers qui admettent vendre le produit fini moins cher que le prix des matières premières et il est donc impossible de pouvoir comparer face à ces situations.

- Vous n'êtes pas sans imaginer que la période de fin d'année est la plus chargée et que c'est sur une période courte que les professionnels du fait-main réalise la plus grosse partie de leur chiffre d'affaires. Il est donc primordial, pour les gens dont c'est le métier et souvent l'unique source de revenus, de participer à des manifestations où on vends. Pour la raison évoquée au-dessus, les marchés avec des particuliers sont ceux où nous faisons globalement de la figuration. Un professionnel ne peut pas se permettre de bloquer une journée pour une manifestation où il ne va pas vendre car le montant des ventes ne représente pas son revenu. Il faut en effet déduire le prix des matières premières, le coût du matériel utilisé, le temps passé à la réalisation, etc.

 

Les raisons qui font qu'une association ne devrait pas accepter des particuliers sur un événement tel que celui que vous organisez :

 

- C'est illégal! En effet, nombre de rumeurs circulent sur un chiffre d'affaires maximum autorisé ou même encore sur une possibilité de vendre ses créations 2 fois par an pour les particuliers. Mais ça ne sont que des rumeurs. Les services des impôts, de l'URSSAF ou encore la CMA pourront vous le confirmer. Si un CA maximum autorisé existait, bon nombre de professionnels ne se seraient pas amusé à faire les papiers nécessaires à l'obtention de leur statut. Quant à l'autorisation de vendre 2 fois par an pour un particulier, elle existe bien mais uniquement pour les vides greniers et concernant des objets d'occasion. Pourtant, quand on créé, l'objet est neuf et un particulier ne peut donc pas rentrer dans ce cadre là.

- Comme c'est interdit, en cas de contrôle, le ou les particuliers sont tenus de remballer sur le champ et se voit infliger des poursuites (l'organisateur aussi prend un risque d'ailleurs puisqu'il favorise ainsi le travail dissimulé). Si cette situation arrive, la réputation de votre manifestation sera ternie pour bon nombre d'années et ainsi, les efforts réalisés pour son organisation seront réduits à néant.

- Toujours sur le fait que ça soit illégal, puisqu'un particulier n'a pas le droit de faire ce genre de choses, ils ne paie strictement aucun impôt ou taxe et n'aide donc pas au financement des collectivités. Ainsi, contrairement à un professionnel, il n'aide en rien le financement des routes que nous utilisons tous, des hôpitaux, des écoles et ... des donc des mairies. Accepter des particuliers, c'est donc indirectement réduire les sources de financement de votre collectivité et donc totalement incohérent.

Un particulier n'étant soumis à aucune réglementation puisqu'il ne la respecte pas en vendant le fruit de ses créations, n'a pas d'image de marque à entretenir et conserver. Ainsi, le fait qu'un produit soit de mauvaise qualité et ne dure pas dans le temps lui importe peu. Mais que retient le client mécontent? Non pas qu'il a acheté à telle ou telle personne mais qu'il a acheté ce produit sur telle ou telle manifestation. Ainsi, l'image de votre marché subi ce phénomène. Pourtant, le meilleur moyen d'attirer les clients, et donc par la même occasion les exposants, c'est d'avoir une bonne image.

 

- Toujours parce que le particulier n'est soumis à aucune réglementation, on peut retrouver dans son travail des éléments dangereux pour le consommateur. Par exemple, pour les bijoux, les professionnels sont tenus de ne pas utiliser d'éléments comportant certains allergènes tels que le plomb, le nickel et le chrome. Nombre de particuliers en utilisent quant à eux car avec internet, ils achètent directement en Asie, là où le prix des matières premières est le plus bas mais où il n'y a aucun contrôle et où on peut retrouver ces allergènes. Il est en de même pour certains produits pour les enfants qui comportent des éléments de trop petite taille, etc.

- Un particulier n'est pas assuré. En effet, même s’il a une assurance responsabilité civile, elle n'est que personnelle. Pourtant, s’il vient vendre sur un marché, c'est pour gagner de l'argent, générer un bénéfice, et là, son assurance personnelle ne le couvrira pas, d'autant plus qu'il fait quelque chose qui est interdit. La seule assurance qui couvre les dégâts des exposants ou que ceux-ci génèrent, c'est une assurance professionnelle, à laquelle il ne peuvent pas prétendre. Et les risques de dégâts sont nombreux : défaut électrique générant un incendie sur un spot lumineux, visiteur qui se prend les pieds dans une nappe et se blesse, tivoli qui s'envole en extérieur à cause du vent, etc. S’il n'y a pas d'assurance pour l'exposant en question, il serait bien étonnant que votre assurance paie les dégâts causés sans sourciller et sans se retourner contre vous par la suite. Vous prenez donc un risque.

 

 

Enfin, j'attire votre attention sur le fait que le mot "artisanal" et tous ses dérivés sont soumis à une réglementation (que peut de gens connaissent). Dans le cas d'une manifestation avec des particuliers, vous ne pouvez pas l'utiliser (https://www.senat.fr/questions/base/1991/qSEQ910214013.html). Tous les professionnels ne peuvent pas d'ailleurs l'utiliser.

 

Désolée pour la longueur de ce message mais je reçois de nombreux mails de mairies dans la même situation que vous et je m'aperçois qu'une écrasante majorité n'est pas consciente de tous ces faits. Aussi, je me suis décidée à vous les exposer. J'espère que vous comprendrez donc les raisons de ma non-participation et reste à votre disposition si vous avez des questions.

Bonne journée"

 

Réponse de la mairie :

 

A ce mail, ils ont répondu "Nous avons bien pris en compte vos remarques et nous sommes navrés de cette situation.

Nous sommes un petite commune de 260 habitants,et nous avons des difficultés pour trouver des exposants professionnels qui ne sont pas intéressés de se déplacer chez nous, préférant des lieux plus prestigieux. Nous essayons de garder un maximum de professionnels sur notre manifestation, mais nous constatons de plus en plus de non professionnels depuis plusieurs années...ou de personnes se disant professionnels et qui ne nous adressent pas

de justificatifs donc nous devons sans cesse les rappeler.

Si nous n'acceptons plus personnes, ce sera des villages sans animations et sans revenus pour la commune..."

 

Réponse et argumentations d'Anne :

 

Étant moi-même engagée dans diverses associations, je sais combien il est difficile de trouver des exposants mais là, vous rentrez dans un cercle vicieux : plus vous prendrez de particuliers et plus vous verrez disparaître les professionnels de votre manifestation (pour toutes les raisons que je vous évoquais). D'autant plus que la réputation d'une manifestation est longue à bâtir mais qu'elle peut se détériorer rapidement et que nous parlons, entre professionnels de ce type de manifestation. Quand l'un d'entre eux est déçu de ses ventes, il ne s'en cache pas auprès des autres et ce sont là encore des exposants que vous ne verrez pas.

 

Pour ce qui est des pros qui ne vous donnent pas les papiers, je vois aussi ce genre de situations régulièrement. Je suis trésorière d'une association qui a ouvert une boutique de créateurs en bord de mer cet été et nous avons eu le cas, nous les avons relancé et avons eu les papiers. Mais concernant votre manifestation, je peux comprendre aussi qu'un professionnel participant ne fournisse pas les documents en voyant que vous acceptez des particuliers sans rien leur demander (puis-qu’eux, ne peuvent rien vous fournir).

 

Dans 15 jours, je serais présente sur une manifestation qui est sûrement comparable à la vôtre dans une commune de 620 habitants. L'organisateur a fait le choix de ne prendre que des professionnels. Même s’il y a eu des années difficiles pour trouver des exposants, le fait de ne prendre que des professionnels a fait que ceux qui sont venus reviennent et en parlent autour d'eux. Ainsi, après une période plus dure, la manifestation fait le plein d'exposants et de visiteurs, ravis de se retrouver d'années en années.

Certes, ça a sûrement été un choix difficile à prendre à un moment donné mais les sacrifices ont payé.

 

Concernant les revenus de la commune, j'espère qu'ils ne dépendent pas de cette seule manifestation mais aussi des dotations de l’État, amoindries justement par la fraude fiscale des particuliers qui vendent sans aucune déclaration.

D'autant plus que si le but recherché est de générer des revenus par ce marché, il est encore plus dommageable pour vous d'accepter les particuliers. En effet, le prix que vous demandez par stand est dérisoire pour un professionnel car quand c'est notre unique source de revenus, on accepte de payer le prix d'un emplacement si le nombre de ventes est là car finalement, c'est financièrement nettement plus intéressante. Malheureusement, il n'est jamais au rendez-vous quand une concurrence déloyale vends des produits, souvent de qualité médiocre, souvent à des tarifs plus de 2 fois inférieur au nôtre, à proximité.

 

Vous souhaitant bon courage dans l'organisation

Partage en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Classé dans : Création - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot lfbu ? :